nahui4ollin.com
LA GALERIE

CULTURE de NOTRE MONDE

Nahui Ollin – la galerie est la création de Murielle Sauzot et de Didier Tyburce.

En associant leur activité de photographe et de graphiste webdesigner, ils diffusent un travail fondé sur la réciprocité artistique, le métissage culturel et le libre arbitre.
Au commencement, le Nouveau Monde, le Flamenco en sont la trame et proposent une vision
de l'être dans ses différentes dimensions, de suggérer plutôt que dire...

Photographies, textes, traductions : muri / Graphisme - Webdesign : tyburce.com

QUI ?

Fort de son expérience dans différentes disciplines, notamment le design ; Didier Tyburce développe ses talents dans les arts graphiques au moment où le support numérique devient une réelle alternative d’espace artistique et de communication. Où tout est à créer.
Une consécration tant d’un point de vue technique que sensible répondra aux exigences artistiques de ses partenaires.
Cette impulsion de création tirée du deuxième millénaire prend forme au fil de ses rencontres. Novateur dans sa démarche il propose une vision globale du web loin de l’intérêt commercial qui lui est prêté et s’engage dans une recherche brute liée à ce mode d’échange.
En 2004 avec Murielle Sauzot, il crée Nahui4Ollin.com et se lance dans l’exploration d’un nouveau monde.
Ce qui unit Murielle Sauzot à Didier Tyburce c’est leur parcours pluriel et leur volonté singulière de créer des ponts. Leur intérêt commun pour l’humanité et les arts.

Diverses expériences au cœur de conflits armés, politiques et sociaux en tant que médiatrice et reporter photographe forment Murielle Sauzot à la complexité du mouvement collectif. Elle s’engage parallèlement dans une activité artistique dense qu’est le flamenco au contact de communautés gitanes en Espagne et au Mexique qu’elle développe de manière plus formelle à Séville avec Manuela Reyes.
Elle s’initie également à différentes pratiques somatiques avec Toshinao Shimizu. Son parcours en danse s’étend dans le champ contemporain avec la rencontre de Nina Dipla et de Françoise Dupuy à Paris. L’union de toutes ses expériences l’amène à l’art thérapie où le mouvement prend un nouveau sens et redonne du corps à l’oubli. Formée au CND, à l’INECAT et au CEE Ste-Anne, son travail porte sur les rythmes du corps.

¿ Nahui Ollin – Les Quatre Mouvements ?

La "Cosmovision" - Weltanschauung -
est l’idée des différents peuples qu’ils ont du lieu qu’occupent les Dieux, les Hommes, les astres, la Terre dans l’Univers, et la manière dont ils sont reliés entre eux.
Avoir une conception du monde (Weltanschauung), c’est se former une image du monde et de soi-même, savoir ce qu’est le monde, savoir ce que l’on est. […] Toute conception du monde a une singulière tendance à se considérer comme la vérité dernière sur l’univers, alors qu’elle n’est qu’un nom que nous donnons aux choses. Jung, L’Âme et la vie

Selon la Légende des Soleils sur le continent américain, cinq ères ou cinq Soleils ont existé jusqu’à nos jours. Chacun de ces Soleils finissait par être détruit, les Dieux s’acharnaient à créer le genre humain cependant ils n’arrivaient pas à constituer l’Homme souhaité.
Le Cinquième Soleil a surgi finalement à Teotihuacan le jour du Quatre-Mouvement : ¨Nahui Ollin¨ en nahuatl, la langue des aztèques.

nahui4ollin.com > La Route > Origine du Monde

La Piedra del sol, Pierre du Soleil, où est gravé le calendrier solaire aztèque, représente en son centre le visage de Tonatiuh, le Dieu du Soleil. Le cercle central et le second cercle associés forment la figure Nahui Ollin (4- mouvement), date à laquelle devrait se terminer le Cinquième Soleil sous l’influence du Dieu Xolotl (Dieu Mouvement).
Auparavant il semblerait qu’il y ait eu quatre noms seulement, formant une semaine de quatre jours, se répétant pour former un mois, et représentant les quatre astres : le Soleil, la Lune, Venus, la Terre, les Quatre vents, les Quatre saisons, ou les Quatre éléments.

nahui4ollin > La Route > Guadalupe > Calendrier

Le Syncrétisme
Avec l'apparition miraculeuse de la Vierge de Guadalupe à Juan Diego, paysan aztèque, s’ensuit la naissance d’une nation et le miracle social de l’unité mexicaine.

L’impression sur le vêtement de Juan Diego de l’apparition prouvera son témoignage. Les broderies sur la tunique de la Vierge sont distinctes : sous le noeud de la ceinture, quatre pétales de fleur autour d'un petit rond central. Ce symbole porte un nom particulier, c'est un "quinconce", qui correspond au signe cosmologique et théologique du "Nahui Ollin", ou signe des Quatre-Mouvement.
Elle se trouve au centre du ventre de la Vierge enceinte. Cette fleur correspond pour les Aztèques au signe de Vénus, tel qu'on le trouve dans de nombreux codex préhispaniques.

nahui4ollin > La Route > La Guadalupe > Ayate

nahui ollin
L'univers Maya se présente comme un carré plat sur lequel est étendu un lézard au corps
couvert de symboles planétaires.
A l'intérieur de ce carré apparaissent les trois niveaux cosmiques : le Ciel, le monde,
et l'Inframonde.
Émergeant du centre du monde, un grand arbre, le Ceiba dont le tronc et les branches soutiennent
le Ciel et dont les racines s'enfoncent dans le monde inférieur.
Chacun des coins carrés représente un point cardinal, et à chacun de ces coins est assigné une couleur.


Au nord correspond le blanc, au sud le jaune, à l'est (le point cardinal le plus important pour les Mayas) le rouge et à l'ouest le noir. Il y a également un cinquième point cardinal, le centre, auquel est associé le vert.
A chacun des quatre angles se dresse un Bacab ou porteur de dieu, chargé de soutenir à bout de bras une partie de l'univers.
C'est sur les Bacabs que repose la tâche de maintenir la position permanente des étoiles, des planètes et des autres corps célestes.

Sources : Popol Vuh, Le Livre du Temps Histoire sacrée des Mayas Quichés ; présenté et traduit par Pierre Desruisseaux.